SCOLARITE, CURSUS ETUDIANT

Site le l’Association des Parents d’élèves de Champey : http://ape-champey.e-monsite.com/

Allocation de rentré scolaire : Allocation 2018

CALENDRIER DES VACANCES SCOLAIRES : Les vacances scolaires

 Brevet, baccalauréat, CAP et BEP : le calendrier des examens en 2017 :  calendrier 2017

Diplôme national du brevet : ce qui va changer en 2018 : Voir ici

INFORMATIONS SUR LA RENTRÉEGuide de la rentrée scolaire 2018

 

Dispositif d’aides aux familles du Conseil Départemental de Haute-Saône : les aides départementales
Les bourses 2017 – 2018 du collège : le montant
Les aides financières au lycée : les aides+ bourses au lycée
RENTRÉE UNIVERSITAIRE  2017 – 2018:  Ce qu’il faut savoir


 

Rentrée universitaire 2017 : de nouveaux montants sur les droits d’inscription :

 Droits d’inscription
Inscription dans l’enseignement supérieur
financement des études supérieures
Sécurité sociale étudiante
Logement étudiant : la caution locative étudiante (CLé)

 

DOSSIER SOCIAL ETUDIANT (DSE) :
Les étudiants et futurs étudiants peuvent effectuer en ligne leur demande de bourse jusqu’au 31 mai 2016 sur critères sociaux et/ou de logement en résidence universitaire en vue de la prochaine rentrée universitaire : saisie DSE et  site du crous de Besançon

Parcoursup, la nouvelle plateforme

d’admission dans l’enseignement

supérieur est ouverte !

Publié le 22 janvier 2018 – Direction de l’information légale et administrative

Illustration 1 Quatre étudiants de dos dans un amphitéâtre

Admission post-bac (APB), c’est fini ! Voici Parcoursup qui permet désormais aux lycéens, apprentis ou étudiants en réorientation souhaitant suivre une formation de l’enseignement supérieur à la rentrée 2018, de se préinscrire, de déposer leurs vœux de poursuite d’études et de répondre aux propositions d’admission des établissements dispensant des formations de l’enseignement supérieur.

La saisie des vœux sur la nouvelle plateforme Parcoursup commence le 22 janvier (11h) et se termine le 13 mars (18h).

Les candidats peuvent également consulter dès à présent les fiches de présentation de 13 000 formations, sélectives (classes prépas, BTS, IUT, écoles, etc.) ou non (licences générales), avec leurs caractéristiques, en particulier les compétences et connaissances nécessaires pour réussir dans chaque formation.

Le calendrier

  • Du 22 janvier (11h) au 13 mars (18h) : inscription et saisie des vœux (10 vœux maximum) sans les hiérarchiser. Pour se faire, le candidat doit enregistrer une adresse mail qui restera valide jusqu’à la fin de la procédure ainsi que son numéro INE. Il peut télécharger l’application Parcoursup sur son téléphone mobile.
  • Jusqu’au 31 mars inclus : finalisation des dossiers et confirmation des vœux.
  • Du 22 mai au 21 septembre inclus : réception et acceptation des propositions. Les réponses sont transmises aux candidats au fur et à mesure sauf pendant la durée des épreuves écrites du baccalauréat. Pour les filières sélectives (prépas, BTS, IUT, double-licences, etc), les réponses possibles sont « oui », « non » et « en attente ». Pour les filières non sélectives (licences générales), les réponses sont « oui, »« en attente » et « oui si ». Cette dernière réponse signifie que le candidat est accepté dans la filière choisie à condition qu’il s’engage à suivre un parcours d’accompagnement (une année de remise à niveau ou des cours complémentaires).
  • Du 26 juin au 21 septembre inclus : phase complémentaire permettant aux inscrits de consulter les formations qui disposent de places vacantes. De nouveaux vœux peuvent alors être formulés.

  À savoir :

  • Si le candidat reçoit un seul « oui », il peut accepter (ou renoncer) et demander à conserver toute ou partie de ses souhaits « en attente » (il aura une semaine pour répondre, trois jours à compter du 26 juin, puis 24 heures à partir du 21 août).
  • Si le candidat reçoit plusieurs « oui », il accepte une des propositions et peut conserver ses vœux en attente.
  • Si le candidat reçoit seulement des « en attente », il doit attendre qu’une place se libère.
  • Si le candidat reçoit uniquement des « non » (s’il n’a postulé qu’à des filières sélectives), c’est la commission d’accès à l’enseignement supérieur, pilotée par le recteur d’académie, qui lui fera les propositions les plus proches de ses vœux initiaux.

  À noter :

En plus des vidéos et de la foire aux questions disponibles sur la plateforme, le candidat peut appeler un numéro gratuit, le 0800 400 070 du lundi au vendredi de 10h à 16h, ou envoyer un message à son académie avec le formulaire contact accessible dans son dossier Parcoursup.

Les nouveautés

Afin de permettre à chacun de connaître la réalité des formations, d’identifier ses chances de réussite et d’insertion professionnelle et d’évaluer la pertinence de ses choix d’orientation, Parcoursup propose pour chaque formation :

  • les dates des journées portes ouvertes ou des journées ou semaines d’immersion organisées par les établissements ;
  • un contact pour pouvoir échanger avec un responsable pédagogique de l’établissement demandé ;
  • des informations précises sur les formations, leurs contenus, l’organisation des enseignements, les taux de réussite, les débouchés, les capacités d’accueil ;
  • les attendus de chaque formation (connaissances et compétences nécessaires pour réussir) ;
  • les éléments pris en compte lors de l’examen des vœux.

Et ensuite ?

Les établissements d’enseignement supérieur auront accès aux notes de première et terminale du lycéen, aux appréciations des professeurs et à l’avis du conseil de classe sur son projet d’orientation. Ces éléments seront rassemblés dans une Fiche avenir. Le lycéen pourra aussi écrire quelques lignes expliquant ses choix dans un espace dédié sur la plateforme. S’il ne remplit pas les attendus, le candidat devra suivre un parcours d’accompagnement défini par l’établissement. S’il refuse, sa candidature ne sera pas acceptée.

Ce dispositif vise à réduire le taux d’échec en première année d’université et élimine le tirage au sort mis en place par le système précédent lorsqu’une filière comptait plus de candidats que de places.

Le recteur, pivot central du système, aura l’obligation de veiller à ce que chacun ait une affectation.

  À savoir :

Par rapport à 2017, le ministère de lʼEnseignement supérieur, de la Recherche et de lʼInnovation estime à environ 28 000 le nombre de néo-bacheliers supplémentaires désirant entamer des études. À la rentrée 2018, les universités proposeront 22 000 places supplémentaires (toutes filières confondues), qui s’ajouteront aux 130 000 places non pourvues l’an dernier faute d’adéquation entre les vœux et l’offre.

  À noter :

Un comité scientifique et éthique est chargé de « s’assurer au quotidien du respect par la plateforme des principes juridiques et éthiques qui la fondent, de vérifier son bon fonctionnement et d’évaluer son impact pour proposer des améliorations ». Ce comité regroupe des personnalités scientifiques variées : chercheurs, sociologues, économistes, etc.

  Rappel :

Ne sont pas concernés par cette procédure :

  • les étudiants qui redoublent (ils doivent directement se ré-inscrire dans leur établissement) ;
  • les candidats soumis à une demande d’admission préalable (DAP) ;
  • les candidats à la formation continue ;
  • les candidats à Sciences-Po, aux instituts de formation aux soins infirmiers.